Declic Violence

AIDE À LA PRISE EN CHARGE DES VIOLENCES CONJUGALES ENVERS LES FEMMES EN MÉDECINE GÉNÉRALE

À propos de déclicviolence.fr

3 à 4 patientes sur 10 dans nos salles d'attente de médecine générale peuvent être victimes de violences conjugales. Les conséquences sur la santé des femmes et de leurs enfants sont multiples et durables. Pourtant, ce problème de santé est peu abordé en consultation par les patientes et leurs médecins.

Le médecin généraliste a un rôle à jouer pour repérer et aider ses patientes qui subissent des violences conjugales.

Ce site propose des fiches pratiques pour mieux comprendre ce problème de santé sensible et complexe, et mieux intervenir en tant qu'acteur de soins de premier recours. Ces fiches ont été élaborées par des médecins généralistes et des professionnels travaillant auprès de ces femmes.

Définition et limites de la problématique

Contenu du site

  • Il présente des connaissances rassemblées sur les violences conjugales sous forme de fiches dont les objectifs sont d'être "outillantes" pour les médecins généralistes et "bien traitantes" pour les victimes. Elles sont basées sur la littérature scientifique internationale actualisée. Ce site est différent d'un guide de bonnes pratiques et ne se substitue pas à une formation spécialisée sur les violences conjugales. Les recherches dans ce domaine se poursuivent et l'évaluation des pratiques doit être constante.
  • Ce travail est issu d'une recherche documentaire et a été validé par différents professionnels de par leurs compétences concernant la problématique des violences conjugales et/ou leur qualité de médecin généraliste.
  • L'auteure s'engage à mettre à jour les informations de façon annuelle.

Limites du sujet traité

Population victime de violence :

  • Ce site aborde les violences conjugales sous leur forme la plus fréquente : celle des hommes envers les femmes. Les violences des femmes envers les hommes existent même si elles sont moins étudiées.
  • Les données présentées concernent les personnes âgées de 18 à 65 ans car c'est cette population qui est majoritairement étudiée dans la littérature.
  • Les violences envers les hommes et les personnes de moins de 18 ans et plus de 65 ans doivent faire l'objet d'une recherche documentaire spécifique.

Remarque : Avant tout, le médecin soigne une personne, qu'elle soit homme ou femme. Si les données présentées ici n'ont pas été établies pour la problématique des violences envers les hommes, certaines fiches peuvent éventuellement aider le médecin généraliste à faire face à cette situation.

Professionnels ciblés :

  • Ce site s'adresse aux médecins généralistes afin de répondre aux besoins spécifiques de cette spécialité. La recherche documentaire a été effectuée en ce sens.
  • Pour autant, les fiches présentées peuvent probablement être utiles aux autres professionnels de santé.

Pourquoi créer ce site ?

La volonté de sensibiliser les médecins généralistes à la problématique des violences conjugales et réduire les barrières pour s'impliquer dans la prise en charge a guidé la création de ce site.

Après avoir identifié les besoins et les obstacles exprimés par les médecins généralistes concernant cette problématique dans différentes études qualitatives, les objectifs suivants ont été définis.

Apporter des connaissances sur le phénomène,
Aborder les idées reçues les plus fréquentes,
Proposer des lignes directrices simples pour l'identification et la prise en charge. Donner des outils pratiques pour la consultation que vous retrouverez dans la « boite à outils »

  • signes d'alerte
  • questions à poser pour aborder le problème
  • signes de risques immédiats (sécurité des victimes)
  • modèles de certificat médical et de signalement
  • récapitulatif du rôle du médecin généraliste pour la prise en charge
  • liste des ressources locales pour la prise en charge des victimes

Qui a élaboré ce site ?

L'auteure:

Pauline Malhanche, médecin généraliste - 24 avenue des Etats-Unis, 63140 Chatelguyon, France
contact@declicviolence.fr
Pas de conflits d’intérêt à déclarer

Le comité éditorial :

Sylvaine Boeuf Gibot, médecin généraliste, chef de clinique au département de médecine générale de la faculté de médecine de Clermont-Ferrand
Claire Marine Henry, médecin généraliste
Pauline Malhanche, médecin généraliste
Laure Rougé, médecin généraliste, chargée d'enseignement au département de médecine générale de la faculté de médecine de Clermont-Ferrand

Le comité d'experts qui ont participé à la relecture des fiches :

Martine Ardaillon, avocate Baptiste Boyer, médecin légiste
Nicole Bravard, sage femme
Emeline Gourdon, référente départementale violences au sein du couple
Pauline Joubert, psychiatre
Dr Gilles Lazimi, Membre du haut conseil a l'egalite entre les femmes et les hommes, DERMG-UPMC
Cécile Morvant, médecin légiste et médecin rééducateur
Gwendoline Soustre, psychologue
Candice Petiniot, juriste
Marie-René Saioni, psychologue

Réalisation technique et artistique :

Supaire Frappe〜

Hébergeur:

OVH - Siège social : 2 rue Kellerman, 59100 Roubaix, France

Qui a financé ce site ?

La délégation aux droits des femmes de la région Auvergne a financé la réalisation technique et artistique du site dans son intégralité.