Declic Violence

AIDE À LA PRISE EN CHARGE DES VIOLENCES CONJUGALES ENVERS LES FEMMES EN MÉDECINE GÉNÉRALE

Les acteurs du huis clos familial: qui sont-ils ?

Il s'agit de mieux comprendre le phénomène des violences conjugales à travers les caractéristiques des différents membres de la famille, auteurs et victimes de violences, qui peuvent également être des parents, et leurs enfants.e acteurs

EN BREF

A propos des femmes victimes :

Il faut se poser la question des violences conjugales face à n'importe quelle patiente, notamment si la situation est évocatrice et lors des consultations périnatales.

A propos des enfants exposés aux violences :

Face à une situation de violences conjugales révélée, le médecin généraliste doit penser aux enfants : ouvrir le dialogue, évaluer leur situation, alerter selon les cas, proposer une prise en charge spécialisée (psychologue).

Les effets néfastes sur le développement global de l'enfant sont réels. Ces enfants sont également plus à risque d'être des victimes directes de maltraitance.

Face à certains symptômes inhabituels chez l'enfant, il faut se poser la question d'une exposition aux violences conjugales.

A propos de la parentalité:

Les capacités du couple à exercer leur rôle de parents devraient être évaluées et un soutien à la parentalité peut être proposé par les professionnels concernés.

A propos des auteurs de violences :

Un auteur de violences conjugales consulte rarement spontanément pour ce problème. S'il le fait, ça sera plutôt dans un contexte de séparation ou de révélation des violences par la victime.

Si l'occasion se présente, les approches précédemment décrites permettent de répondre à la demande de soins d'un auteur de violence de manière plus adaptée puis d'orienter le patient vers des ressources spécialisées (soutien psychologique, associations spécialisées qui ne sont malheureusement pas présentes sur tout le territoire...)

Une meilleure compréhension de la psychologie des auteurs est également un outil pour mieux accompagner les victimes de violences.